Autos: Stellantis gèle tous ses projets d’investissements en Russie

Stellantis va geler ses projets d’investissements supplémentaires en Russie après l’invasion de l’Ukraine, a déclaré le PDG Carlos Tavares.

Le constructeur déplacera une partie de sa production de camionnettes en Russie vers l’Europe occidentale et gelera ses projets d’investissements supplémentaires dans le pays à la suite de l’invasion de l’Ukraine, rapporte Reuters.

Il a suspendu jeudi toutes les exportations et importations de véhicules avec la Russie, où il exploite une usine de véhicules à l’usine de Kalouga en partenariat avec Mitsubishi, rapporte Reuters.

Le groupe automobile Stellantis a vendu 6,5 millions de véhicules dans le monde en 2021, dont 3,1 millions en Europe, sa première région. Il a commercialisé 1,777 million d’unités aux États-Unis, son premier pays en termes de volume.

Dans son rapport annuel, le groupe Stellantis fait état d’un volume de 6,5 millions de véhicules neufs commercialisés dans le monde en 2021. C’est légèrement plus qu’en 2020 (6,4 millions) mais beaucoup moins qu’en 2019, où l’ensemble des marques qui composent le groupe (Peugeot, Citroën, DS, Opel-Vauxhall, Fiat, Alfa Romeo, Abarth, Lancia, Jeep, Chrysler, Dodge, Ram, Maserati) avaient cumulé un total de 8 millions de véhicules dans le monde.

Pour rappel, Toyota, Volvo, Volkswagen et plusieurs autres groupes ont également annoncé qu’ils suspendaient leurs opérations (fabrication et livraison) jusqu’à nouvel ordre, citant des problèmes logistiques ou la situation géopolitique actuelle.

Les constructeurs automobiles subissent des conséquences de la guerre en Ukraine. Plusieurs usines de production à l’arrêt se multiplient en Russie quand la production européenne ralentie, une situation qui peut encore s’aggraver.

Commentaires

Haut