Peugeot 9×8 hypercar, designed to race

PEUGEOT dévoile le prototype de l’Hypercar 9X8, sa voiture de compétition de toute nouvelle génération, appelée à débuter en 2022 dans le Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC). Hyperefficiente, propulsée par une motorisation hybride et dotée d’une transmission intégrale, la PEUGEOT 9X8 s’inscrit dans la stratégie de la NeoPerformance développée par PEUGEOT, qui vise à proposer une performance plus vertueuse et responsable, aussi bien sur les véhicules de production qu’en compétition. Une convergence inédite des travaux de l’équipe d’ingénierie de PEUGEOT SPORT et de l’équipe de PEUGEOT Design a été mise en œuvre pour donner naissance à 9X8. La proposition marque l’entrée dans une nouvelle ère de la course automobile, avec une ligne d’une absolue fluidité, sans aileron arrière, et une puissante identité de marque. Solutions techniques inédites et allure féline : 9X8 est bien une PEUGEOT.

Voici la PEUGEOT 9X8, la nouvelle voiture d’Endurance de la marque au Lion. Elle succèdera dans ladiscipline aux PEUGEOT 905 et PEUGEOT 908, victorieuses aux 24 Heures du Mans respectivement en 1992 et 1993, et en 2009. Dans la lignée de ses illustres devancières, la PEUGEOT 9X8 est appelée à perpétuer la tradition du constructeur en sport automobile,marquée par des modèles hautement performants et à la forte identité visuelle, identifiables au premier regard.Avec 9X8, PEUGEOT déploie un véritable projet de marque autour du concept de NeoPerformance, alliant sportivité ultime, savoirfaire technologique transférable sur les modèles de série, efficience et excellence stylistique. La collaboration étroite, sans doute inédite dans le milieu du sport automobile, entre les équipes du Design et de l’Ingénierie de PEUGEOT et PEUGEOT Sport a été déterminante pour explorer de nouvelles solutions aérodynamiques et stylistiques, et pour définir une ligne absolument originale. C’est après d’intenses mois de travail en commun que les ingénieurs de développement placés sous la responsabilité d’Olivier JANSONNIE, Directeur Technique de PEUGEOT Sport, et les designers dirigés par Matthias HOSSANN,Directeur du Design PEUGEOT, révèlent les lignes principales et le concept aérodynamique de cette PEUGEOT 9X8.Le nouveau règlement Le Mans Hypercar (LMH), mis en place par la FIA et l’ACO pour succéder à la catégorie reine des LMP1, a suggéré cette approche. Offrant davantage de souplesse dans le traitement des surfaces aérodynamiques, il favorise une réflexion radicalement nouvelle et la conception de voitures innovantes, et plus ouvertes à l’intervention des équipes de design. Ingénieurs et designers ont saisi cette chance pour inventer de nouveaux process de création, pour casser les codes et créer une PEUGEOT Hypercar fondatrice d’un nouveau genre.

Une appellation qui convoque l’héritage et se projette vers le futurCette Hypercar, PEUGEOT l’a nommée : PEUGEOT 9X8. Le 9 initial caractérise les véhicules de compétition extrêmes de la Marque, tels que les PEUGEOT d’Endurance 905 (19901993) et 908 (20072011), deux machines iconiques du constructeur. Le X évoque les technologies de la traction intégrale (4 roues motrices) et de l’hybridation dont est dotée la nouvelle PEUGEOT Hypercar, qui prolonge en compétition la stratégie d’électrification de la Marque. Quant au 8, c’est le chiffre qui ponctue toutes les appellations contemporaines de PEUGEOT : 208 et 2008, 308, 3008, 5008 et, bien sûr 508, tout récemment passée entre les mains de la même équipe d’ingénieurset de designers que l’Hypercar, pour devenir le premier modèle à porter le label PEUGEOT SPORT ENGINEERED.

Deux PEUGEOT 9X8 feront leur entrée dans le Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC) en 2022

Design et exécution sans précédent« PEUGEOT oblige, le sketch qui a guidé notre travail représentait un félin prêt à bondir, explique Matthias HOSSANN, Directeur du Design PEUGEOT.Cette attitude se traduit par une cabine qui pique un peu vers l’avant. D’une manière générale, la PEUGEOT 9X8 reprend les codes esthétiques propres à la marque : c’est une voiture fine, racée, élégante, qui inspire émotion et dynamisme ». Le résultat n’a pas manqué de surprendre, puis de ravir les futurs pilotes de la PEUGEOT 9X8 : « C’est la première fois que l’on conçoit un véhicule de compétition à ce niveau de design», souligne Kevin MAGNUSSEN. Et Gustavo MENEZESde renchérir : « Avec 9X8, PEUGEOT ouvre une nouvelle page du sport automobile. On participe à écrire son futur ! » Audelà de la silhouette et de l’allure générale, l’équipe de Design a travaillé sur l’intégration des codes propres à la Marque PEUGEOT dans tous les détails de l’exécution naturellement dans un projet d’efficience optimale. Signature caractéristique de PEUGEOT, les trois griffeslumineuses des optiques avant et arrière ancrent pleinement 9X8 dans la gamme. Le nouveau blason frappé de la tête de Lion est présent et rétroéclairé sur la face avant et sur les flancs de la voiture. Gris Sélénium rehaussé de touches contrastées de Kryptonite (un vertjaune acide), les codes couleurs déclinés sur la carrosserie et à l’intérieur du cockpit font écho au nouveau label PEUGEOT SPORT ENGINEERED, initié avec 508 et 508 SW.Le cockpit de 9X8 surprend lui aussi, pour l’attention extrême que lui a consacrée l’équipe des designers. « Nous avons tenu à proposer une déclinaison tout à fait particulière du cockpit, souligne Matthias HOSSANN. Jusqu’à présent, cet élément était très anonyme: simplement fonctionnel et générique, sans expression aucune de la marque. En y injectant nos couleurs et notre iCockpit, signature intérieure d’identité propre à PEUGEOT, nous rafraîchissons cet espace. Cela devrait permettre aux spectateurs d’identifier immédiatement une PEUGEOT lorsque seront diffusées les images des caméras embarquées ».

A l’extérieur, les jantes relèvent d’une minutie d’orfèvrerie,et ponctuent des flancs épurés et nettement structurés. Les ailes sont ajourées, révélant la partie supérieure des pneumatiques. Les rétroviseurs euxmêmes sont parfaitement intégrés, si bien qu’aucun obstacle ne semble s’opposer aux flux de l’air.« Je connais la qualité de travail et d’innovation des équipes du Design PEUGEOT et de PEUGEOT Sport, mais je dois reconnaître qu’elles m’ont surprise avec cette magnifique 9X8 : combiner ainsi une identité de marque puissante, et une ligne aussi fluide et novatrice, c’est tout simplement brillant », déclare Linda JACKSON, Directrice Générale de PEUGEOT.NO WING ! Les opportunités du règlement LMH (Le Mans Hypercar).A l’arrière de la PEUGEOT 9X8, des éléments finement ciselés accueillent les trois griffes lumineuses des feux, qui encadrent unlarge diffuseur, surplombé d’une inscription pleine d’humour: « We need no rear wing »(Nous n’avons pas besoin d’aileron arrière).Introduit pour la première fois sur les Chaparral 2F lors de l’édition 1967 des 24 Heures du Mans, l’aileron arrière est ainsi remis en question, pour la première fois depuis plus d’un demisiècle. La poupe innovante de 9X8 a été suggérée par les études des ingénieurs de l’équipe PEUGEOT Sport.

 

« Le nouveau règlement Le Mans Hypercar (LMH) a été conçu pour que tous les vecteurs de performance classiques soient nivelés, explique Olivier JANSONNIE, Directeur Technique du programme WEC de PEUGEOT Sport.C’est passionnant, car c’est à nous d’inventer, d’innover et de trouver des opportunités de générer de la performance hors des schémas classiques. Cela a été notamment le cas pour l’aérodynamique. Le règlement nous autorise à avoir un seul élément aérodynamique ajustable, sans qu’il soit précisé que ce doive être l’aileron arrière. Nos calculs et nos simulations ont démontré que nous pouvions être très performants sans aileron arrière ». Pour JeanMarc FINOT, Directeur de Stellantis Motorsport, « cette absence d’aileron arrière sur la PEUGEOT 9X8 est un marqueur d’innovation majeur. On atteint un niveau d’efficience technique, en aérodynamique, qui nous permet de nous passer de cet artifice. Mais comment, en dépit de toutes les croyances et des habitudes, cette absence est dictée par la recherche de performance, nous allons en garder le secret aussi longtemps que possible ! »

L’absence de cet appendice aérodynamique a libéré la silhouette de la PEUGEOT 9X8, lui conférant une fluidité que l’on n’a plus vue depuis des décennies. Pour les designers, complices des ingénieurs, elle a permis de sculpter des volumes harmonieux et dynamiques, et de créer dessurfaceslissesreliant les flancs ou débouchant sur les passages de roues avant.Un groupe motopropulseur Hybride hyper-efficient Depuis l’officialisation en septembre 2020 de l’engagement de PEUGEOT dans la catégorie LMH (Le Mans Hypercar), les ateliers de Versailles sont en effervescence pour créer 9X8.Un V6 2,6 litres Bi-turbo de 500kW (680ch) ouvert à 90° -le moteur thermiquedu groupe motopropulseur PEUGEOT HYBRID4 500KW qui sera installé à l’arrière de 9X8 -accumule, comme prévu, les kilomètres au banc depuis le mois d’Avril.Le moteur/générateur électrique de 200kW qui sera, lui, placé à l’avant, la boîte de vitesses séquentielle à 7 rapports, ainsi que la batterie sont en cours d’assemblage, pour respecter le planning de validation au banc. PEUGEOT Sport et Saft, filiale de TotalEnergies, relèvent ensemble chaque jour un défi technologique en co-développant la batterie de haute densité, de forte puissance et à Haute Tension (900 volts). « Nous recherchons à la fois une fiabilité sans faille et une parfaite maîtrise de nos besoins en énergie, explique Jean-Marc FINOT. Le Mans, c’est un sprint de 24 heures qui peut se gagner ou se perdre sur un seul arrêt au stand. Les Hypercars (LMH) présentent un rendement énergétique exceptionnel, qui préfigure ce que nous retrouverons bientôt sur les voitures de série. C’est en ce sens que nous travaillons sur l’ensemble de la PEUGEOT 9X8 : du groupe motopropulseur à l’aérodynamique, tout doit contribuer à l’hyper-efficience».Le Mans, un laboratoire pour PEUGEOTOutre l’efficacité aérodynamique, mécanique et électronique, c’est tout le savoir-faire de l’ingénierie PEUGEOT qui est validé en course, et plus qu’ailleurs dans l’épreuve extrême que sont les 24 Heures du Mans. Les 5.400 kilomètres que couvrent les voitures au Mans en deux tours d’horloge, c’est peu ou prou autant qu’uneFormule 1 sur l’ensemble d’une saison. Le niveau d’exigence en terme de fiabilité et d’efficience est donc absolu.Linda JACKSONinsiste : « L’engagement de PEUGEOT en Endurance va au-delà de la seule compétition : c’est un laboratoire extrême pour PEUGEOT. C’est aussi ce qui explique que notre lien avec Le Mans soit si puissant. Le résultat sportif y est important, mais peut-être plus encore la validation de nos technologies, de nos recherches lors d’une course de 24 Heures disputée dans des conditions ultimes. Nous éprouverons en compétition le système d’hybridation et les technologies relatives à la réduction de la consommation en carburant –donc des émissions de CO2 -que nous développons actuellement pour nos véhicules de série. C’est une fierté pour nos équipes de PEUGEOT Sport que de voir leurs recherches intégrer les voitures de notre gamme. Pour nos clients, ce laboratoire du Mans est un gage de la qualité de nos voitures. »La parole aux pilotes :Paul DI RESTA –Ecossais, 35 ans, ex-pilote Formule 1 et Champion DTM 2010 : « Tout le monde se demandait ce qu’était une Hypercar. Maintenant, c’est réel. Ce look, agressif et innovant, cette identité de la marque, cela va surprendre.»Loïc DUVAL-Français, 39 ans, vainqueur des 24 heures du Mans et Champion du Monde d’Endurance 2013 : « Il y a des voitures où on se dit : Ah celle-ci, elle est belle de 3 /4 avant, celle-là de côté, cette autre de face, celle-là de l’arrière. J’ai tourné autour de la 9X8, et elle est vraiment belle de partout ! »

Mikkel JENSENDanois, 26 ans, pilote d’Endurance, Champion ELMS LMP3 2019 :« 9X8 est très différente des silhouettes que l’on avait pu montrer ou suggérer ces derniers mois. Si on peut faire gagner cette voiture, ce sera historique, car rien n’a été fait dans ce genre.»Kevin MAGNUSSENDanois, 28 ans expilote de Formule 1, pilote endurance en IMSA : « On n’a jamais vu cela. C’est vraiment le futur de la voiture de course. C’est la première fois que l’on conçoit une voiture de course à ce niveau de design. J’ai été surpris par l’absence de l’aileron arrière. C’est une nouvelle ère. »Gustavo MENEZESAméricain, 26 ans: pilote WEC et ALMS, victorieux au Mans et Champion du Monde LMP2 2016« 9X8 ouvre une nouvelle page du sport automobile. Ces dix dernières années ont été marquées par les prototypes LMP1, il est temps de construire un futur iconique avec 9X8».James ROSSITERBritannique, 37 ans, expilote de Formule 1, ALMS et Super GT: « Je ne m’attendais pas à ce niveau de créativité. C’est une vraie rupture ! Avec cette Hypercar, PEUGEOT fixe de nouvelles limites. »JeanEric VERGNEFrançais, 31 ans, expilote de Formule 1, double Champion de Formula E : « La PEUGEOT 9X8 est complètement révolutionnaire. Les équipes sont parties dans une direction que l’on n’a pas vue dans le sport automobile depuis très longtemps. Elle est magnifique.

Fiche technique PEUGEOT 9X8

Catégorie : LMH Le Mans Hypercar

Longueur : 5000 mm

Largeur : 2080 mm

Hauteur :1180 mm

Empattement :3045mm

Motorisation : Powertrain PEUGEOT HYBRID4 500KW(4 roues motrices)

Train arrière: Moteur thermique V6 2.6 litres biturbo ouvert à 90° de 500 kW (680 ch.) + transmission boîte séquentielleà 7 rapports

Trainavant: Moteur/générateur électrique 200 kW + réducteur

Batterie : Haute densité,900voltscodéveloppée par Peugeot Sport,TotalEnergies/Saft

Carburant& lubrifiants:TotalEnergie

Commentaires

Haut