Tunisie – STAFIM : (vidéo) PSA confirme sa bonne santé et s’apprête à lancer sa voiture populaire

Avec une part d’investissement estimée à 116 millions d’euros, PSA confirme sa bonne santé et sa place de leader sur le marché tunisien. 

Dans un contexte économique sclérosé par la chute des investissements et le chômage de masse et faisant peser le spectre d’une lente agonie, la bonne nouvelle nous vient, chez STAFIM, de PSA. Le constructeur automobile a vu ses chiffres d’investissement croitre en 2015 pour atteindre 116 millions d’euros. La célèbre marque au lion, qui a gagné ses galons pour se voir attribuer la place de leader en Tunisie, compte, avec les bons chiffres affichés au compteur, renforcer sa présence et participer activement au redressement économique en élevant sa part d’investissement.

Le pari de Abderrahim Zouari, PDG de Stafim-Peugeot a été relevé haut la main. L’ancien ministre et mentor de Peugeot en Tunisie a largement tenu ses promesses. A l’heure où le pays est confronté à de larges défis économiques, le PDG de Stafim Peugeot a réussi sur l’échelle de son entreprise à mettre en place une stratégie dont les résultats se perçoivent aujourd’hui.

Présent aux côtés de Abderrahim Zouari, Jean Cristophe Quemard, Directeur général Afrique et Moyen Orient du groupe PSA a exposé les bons résultats du groupe au chef du gouvernement Habib Essid et annoncé le lancement de la 108 en Tunisie.

116 millions d’euros (281 millions de dinars) de part d’investissement, tels sont les chiffres qui illustrent, non seulement, la bonne santé du constructeur automobile en Tunisie mais sont supérieurs aux prévisions: de 50 millions d’euros, PSA voit sa part d’investissement augmenter pour atteindre les 116 millions d’euros. A ces chiffres, s’additionne la valeur ajoutée crée par le constructeur qui se procure ses composantes en Tunisie.

Ainsi, PSA participe activement aux efforts de redressement initiées en Tunisie et manifeste sa volonté de développer davantage son activité dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant avec le gouvernement.

Le Directeur général Afrique Moyen Orient du groupe PSA a affirmé que le constructeur automobile respectera la politique des quotas instaurée en Tunisie soulignant, toutefois, la nécessité de prendre en considération l’apport de la marque au lion au marché automobile.

Il a, également, mis en avant les projets futurs de PSA qui s’inscrivent dans la lignée des engagements du constructeur automobile et a annoncé, au siège même de Stafim Peugeot, le lancement prochain de la voiture populaire Peugeot.

La 108, voiture de premier prix qui n’était pas commercialisée en Tunisie, sera disponible à partir de fin juillet. “Une voiture spécialement conçue pour la Tunisie”, a lancé Abderrahim Zouari. Car la citadine dispose d’un grand potentiel sous ses aspects fins.

Avec un design élégant et chic, une technologie développée pour répondre aux normes de sécurité et aux préoccupations des citadins, la 108 sera commercialisé avec les mêmes atouts que la 108 française et a déjà toutes les qualités d’une grande.

Pour sa part, le PDG de Stafim-Peugeot a souligné que le concessionnaire se lancera prochainement dans la commercialisation des voitures d’occasion et le développement des voitures utilitaires ainsi que la mise en œuvre  du projet de l’Eurorepar. Autant de projets qui devront doper et dynamiser les opportunités d’emploi. 2000 emplois est le chiffre avancé par Jean Christophe Quemard, un chiffre qui pourrait doubler voire même tripler si la conjoncture s’améliore.

[vsw id=”wJukZfvTfYU” source=”youtube” width=”425″ height=”344″ autoplay=”no”]

 

 

Commentaires

Haut